• Lo Monaco

Lo Monaco

IL MOLINO"LO MONACO"IOZZINO

À la fin de 1600, le monastère de San Nicola dei Miri a commandé la construction d'un moulin le long du ruisseau Vernotico (aujourd'hui"Valle dei Mulini"), qui a ensuite été appelé"molino delle monache", d'où"Molino Lo Monaco"

3 juillet 1703, le moulin"Lo Monaco"est loué puis vendu à l'entrepreneur Giambattista Di Nola, futur beau-père de Marcantonio Iozzino

Le 2 septembre 1797, le moulin est hérité par Serafina Di Nola et son mari Marcantonio Iozzino qui, avec leurs quatre fils Ferdinando, Luigi, Carlo et Antonio, démarrent l'entreprise de production de pâtes

7 avril 1840 Tommaso Iozzino, fils de Ferdinando Iozzino, rachète les parts du moulin"Lo Monaco"précédemment vendues par ses oncles pour 400 ducats, devenant son propriétaire avec son père Ferdinando et son oncle Carlo

En 1846, Tommaso Iozzino a ouvert sa propre usine de production de pâtes sèches artisanales dans la Via San Marco, dans ce qui était autrefois la"via della pasta"(aujourd'hui Via Roma)

1er juillet 1851 Tommaso Iozzino hérite des parts du moulin «Lo Monaco» de son père Ferdinando et de son oncle Carlo, devenant l'unique propriétaire, puis le vend pour 5900 ducats, mais continue de produire des pâtes dans la Via San Marco avec son fils Ferdinando

18 juillet 1907 Tommaso Iozzino démarre une activité entrepreneuriale dans le secteur des fruits secs sur la Piazza Paride Del Pozzo, activité ensuite poursuivie par son neveu Tommaso Zenone Iozzino, fils de son frère Emilio

La fabrique de pâtes"La Gragnanese"

Vers 1920, Ferdinando Iozzino crée une entreprise avec deux autres entrepreneurs de Gragnano, déplaçant la fabrique de pâtes historique de la Via San Marco à la Via Santa Caterina, la société s'appelle"Pastificio La Gragnanese"et restera en activité pendant environ dix ans

7 juin 2018 les frères Tommaso et Domenico Iozzino, entrepreneurs dans le secteur des fruits secs depuis quatre générations, reprennent la production de pâtes séchées artisanales commencée environ deux siècles plus tôt par leur famille

«Les spécialités de la maison étaient:Mezzani, Vermicelli, Zita, Occhi di Elefante, Maccaroncelli, Sparrow's Languages, Fusilli artisanal etc.

L'entreprise a expédié en Italie et dans le monde entier.

Dans le hall d'entrée de l'usine de pâtes, il y avait un dessin en couleur d'un drapeau avec une colombe.

Tous les samedis devant l'usine de pâtes, il y avait une vestale qui alimentait la flamme sous une chaudière où les spaghettis étaient bouillis. Un maccaronaro, dès qu'ils ont été cuits, a offert ces macaronis fumants avec une poignée de fromage local sur le dessus à la foule étrangère qui venait à Gragnano pour acheter des pâtes."

Étiquette utilisée par le «Pastificio La Gragnanese» pour le conditionnement des précieuses pâtes «Extra Sublime Quality» au format «Sparrow's language».